Gestion des Droits Numériques (GDN - DRM)

La Gestion des Droits Numériques (GDN - DRM) est un terme générique désignant les technologies de contrôle d’accès qui peuvent être utilisées par les fabricants de matériel, les éditeurs, les détenteurs de droits d’auteur et les particuliers pour tenter d’imposer des limites à l’utilisation des contenus et des appareils numériques. Il est aussi, parfois, décrit de façon désobligeante comme la gestion des restrictions numériques. Le terme est utilisé pour décrire toute technologie qui empêche les utilisations (légitimes ou non) de contenu numérique qui n’étaient pas souhaitées ou prévues par le fournisseur de contenu. Le terme ne fait généralement pas référence à d’autres formes de protection contre la copie qui peuvent être contournées sans modifier le fichier ou le dispositif, telles que les numéros de série ou les fichiers clés. Il peut également faire référence à des restrictions associées à des cas spécifiques d’œuvres ou de dispositifs numériques. Les technologies GDN tentent de contrôler l’utilisation des supports numériques en empêchant l’accès, la copie ou la conversion vers d’autres formats par les utilisateurs finaux. Voir wikipedia.

Qu’est-ce que la GDN implique pour moi personnellement ?

Lorsque vous achetez un livre numérique avec GDN, vous ne le possédez pas vraiment mais vous avez acheté l’autorisation de l’utiliser de la manière qui vous a été dictée par le vendeur. La GDN limite ce que vous pouvez faire avec les livres numériques que vous avez « achetés ». Souvent, les personnes qui achètent des livres avec GDN ne sont pas conscientes de l’étendue de ces restrictions. Ces restrictions vous empêchent de reformater le livre numérique à votre convenance, y compris d’apporter des modifications stylistiques comme l’ajustement de la taille des caractères, bien qu’il existe des logiciels qui vous permettent de faire de telles choses pour les livres non GDN. Les gens sont souvent surpris qu’un livre électronique qu’ils ont acheté dans un format particulier ne puisse pas être converti dans un autre format si le livre numérique est doté de GDN. Ainsi, si vous avez un Amazon Kindle et que vous achetez un livre vendu par Barnes and Nobles, vous devez savoir que si ce livre électronique est doté de GDN, vous ne pourrez pas le lire sur votre Kindle. Notez que je parle d’un livre que vous achetez, pas d’un livre volé ou piraté mais d’un livre ACHETÉ.

Que fait la GDN pour les auteurs ?

Les éditeurs de livres numériques avec GDN soutiennent que la GDN est dans l’intérêt des auteurs, pour protéger leur intégrité artistique et prévenir le piratage. Mais la GDN n’empêche PAS le piratage. Les personnes qui veulent pirater des contenus ou utiliser des contenus piratés le font quand même et réussissent. Les trois principaux systèmes de GDN pour les livres numériques sont aujourd’hui gérés par Amazon, Adobe et Barnes and Noble, et ils ont tous les trois été piratés. Les GDN ne font qu’incommoder les utilisateurs légitimes. On peut affirmer qu’elle nuit en fait aux auteurs, car les personnes qui auraient acheté le livre choisissent de trouver une version piratée car elles ne sont pas prêtes à supporter les GDN. Ceux qui pirateraient en l’absence de GDN le font aussi en sa présence. Pour réitérer, le point essentiel est que les GDN n’empêchent pas le piratage. Les GDN sont donc non seulement inutiles et nuisibles pour les acheteurs de livres numériques, mais aussi un gaspillage d’argent.

GDN et liberté

Bien que le contenu numérique puisse être utilisé pour rendre l’information ainsi que les œuvres créatives facilement accessibles à tous et donner du pouvoir à l’humanité, ce n’est pas dans l’intérêt de certains éditeurs qui veulent éloigner les gens de cette possibilité de liberté simplement pour maintenir leur pertinence dans un monde qui se développe si vite qu’ils ne peuvent pas suivre.

Pourquoi calibre ne soutient-il pas les GDN ?

calibre est un logiciel à libre accès, alors que la GDN est fermée par nature. Si calibre devait permettre d’ouvrir ou de visualiser des fichiers GDN, il pourrait être trivialement modifié pour servir d’outil de suppression des GDN, ce qui est illégal en vertu des lois actuelles. Les logiciels libres et les GDN sont un conflit de principes. Alors que la GDN vise à contrôler l’utilisateur, le logiciel libre vise à donner du pouvoir à l’utilisateur. Les deux ne peuvent tout simplement pas coexister.

Quel est le point de vue de calibre sur les fournisseurs de contenu ?

Nous croyons fermement que les auteurs et autres fournisseurs de contenu doivent être rémunérés pour leurs efforts, mais la GDN n’est pas la solution. Nous développons cette base de données de livres numériques sans DRM provenant de diverses sources pour vous aider à trouver des alternatives sans DRM et pour aider les auteurs et les éditeurs indépendants de livres numériques sans GDN à faire connaître leur contenu. Nous espérons que cela vous sera utile et nous vous demandons de ne pas pirater le contenu mis à votre disposition ici.

Comment puis-je contribuer à la lutte contre les GDN ?

En tant que personne qui lit et achète des livres numériques, vous pouvez contribuer à la lutte contre les GDN. N’achetez pas de livres numériques avec des GDN. Il existe des éditeurs qui publient des livres électroniques sans GDN. Faites un effort pour savoir s’ils proposent le livre numérique que vous recherchez. Si vous aimez les livres de certains auteurs indépendants qui vendent des livres numériques sans GDN et que vous pouvez vous le permettre, faites-leur des dons. C’est de l’argent bien dépensé car leurs livres numériques ont tendance à être moins chers (il peut y avoir des exceptions) que ceux que vous achèteriez auprès d’éditeurs de livres avec GDN et ils fonctionneraient probablement sur tous les appareils que vous posséderiez à l’avenir, ce qui vous éviterait d’acheter à nouveau le livre numérique. Ne découragez pas les éditeurs et les auteurs de livres numériques sans GDN en piratant leur contenu. Les fournisseurs de contenu méritent une compensation pour leurs efforts. Ne les punissez pas pour avoir essayé d’améliorer votre expérience de lecture en mettant à disposition des livres numériques sans GDN. À long terme, cela vous sera préjudiciable. Si vous avez acheté des livres à des vendeurs qui proposent à la fois des livres avec et sans GDN, ne sachant pas s’ils proposent des GDN ou ne se souciant pas de laisser un commentaire ou une critique sur le site web pour informer les futurs acheteurs de son statut de GDN. De nombreux vendeurs ne pensent pas qu’il soit important d’indiquer clairement à leurs acheteurs si un livre numérique comporte ou non des GDN. Vous trouverez ici <https://www.defectivebydesign.org/guide/ebooks>` un guide pour vivre sans GDN.